A Lorient. Ils volent au secours des goélands sur le port

 

Sea Shepherd s’associe à Volée de Piafs pour venir en aide aux poussins goélands qui ne volent pas encore de leurs propres ailes.

Sea Shepherd s’associe à Volée de Piafs pour venir en aide aux poussins goélands qui ne volent pas encore de leurs propres ailes. Chaque jour ce mois-ci, des bénévoles patrouillent sur le port.Des goélands écrasés sur les routes du port. Pas rare. En ce moment, on les remarque, tagués en orange à la bombe. Ce n’est pas un acte de maltraitance, mais une trace du passage de Sea Shepherd. « On le fait pour marquer les goélands, éviter de recompter les décédés. Cela montre aussi qu’on est là, qu’on surveille », explique Solen, une bénévole de l’ONG.

Depuis un mois

La campagne « Goélands », menée par Sea Shepherd et le centre de sauvegarde de la faune sauvage Volée de Piafs basé à Languidic, a débuté il y a un mois à Lorient. « C’est ici que se trouve la plus importante colonie Atlantique de goélands. Mais la population décline ». On a recensé 2 500 à 2 800 couples nicheurs sur le port.

Des nettoyeurs

« On soustrait à une mort certaine un animal protégé, utile dans le biotope, résume Jean-Michel, bénévole à Volée de Piafs. C’est un nettoyeur. S’il disparaît c’est le rat qui arrive ».

L’article complet à lire dans l’édition Ouest-France Lorient papier

 

Ouest France – 8 juillet 2015
Merci de partager l'info et faire connaître notre association !
Étiqueté avec :