Les premiers résultats du forum des bénévoles sont disponibles ! Vous pouvez les consultez ici.

Dernière mise à jour le 13/06/2020

Parlons un peu de vous

Résultats du forum des bénévoles

La diversité fait la force

Un peu plus de la moitié des répondants sont bénévoles à Volée de Piafs depuis moins d’un an, un peu plus d’un tiers sont bénévoles depuis un an ou plus, et 8 % ne le sont que ponctuellement.

Résultats du forum (2)

Puisque le bouche à oreille apparaît comme un moyen efficace de promouvoir l’association, nous vous encourageons à nous faire connaître encore et encore par le biais de vos conversations. Ne négligeons pas non plus l’impact des réseaux sociaux qui combinés à internet représentent 30 % des réponses. Nous continuons bien sûr d’apparaître dans la presse locale et régionale.

Ce qui vous plaît le plus c’est nourrir les animaux et ça se comprend, car c’est une action qui semble plus concrètement aider la faune sauvage à regagner la nature. Néanmoins pour pouvoir participer au nourrissage il faut venir plusieurs fois au centre. Plus vous venez et plus l’équipe de soins peut vous confier des tâches à responsabilités.

Quel est votre meilleure souvenir au centre de soins ?

Les relâchés sont majoritairement cités, et il s’agit en effet pour tout le monde d’une agréable sensation de voir un animal soignés partir, c’est aussi une fierté. Vous semblez également particulièrement sensibles à la présence des rapaces nocturnes qui sont rarement visibles au quotidien, en tout cas d’aussi près.

Quel est votre plus mauvais souvenir au centre de soins ?

Les événements en rapport avec la mort des animaux ont tendance à vous marquer négativement, et quoi de plus logique. Cela fait malheureusement partie du quotidien au centre de soins. Vous soulignez aussi le manque de bienveillance ou de patience de certains membres de l’équipe du centre de soins, et nous le prenons en compte. Enfin, vous n’êtes pas tous très contents de faire du nettoyage, mais sachez que pour le bien-être des animaux et pour assurer le succès de leur rétablissement, la bonne hygiène des locaux et du matériel est nécessaire.

Trois personnes ont précisé ne pas avoir de mauvais souvenir à partager.

Ce que vous pensez du centre de soins

Résultats du forum (4)

L’organisation du centre de soins concernant les bénévoles est majoritairement perçue comme satisfaisante (66,9 %).

Néanmoins, nous ne négligeons pas tout ceux qui dénoncent une mauvaise ou très mauvaise organisation (20 %).

Résultats 5

Pour 79 % des répondants, la formation aux tâches est bien dispensée.

La moitié des répondants trouve que l’accueil des bénévoles est aussi un point fort.

Deux personnes appuient « La gentillesse du personnel » et « La disponibilité et la bienveillance de chacun ».</p align>

Une troisième personne ajoute qu’elle apprécie « La passion de chacun pour la cause animale et le bien bien-être des animaux »

Résultats du forum (6)

Près de la moitié des répondants dénonce plutôt la qualité de l’accueil des bénévoles, et ce n’est pas négligeable. Puis, 30 % nous interpellent quant à l’affichage des consignes qui leur semble perfectible.

Quelques personnes ont tenu a préciser que « Les fumeurs sont présents autour de la table le midi » et que ça peut gêner, mais aussi qu’ «il manque un vestiaire ». Une personne rapporte qu’elle a « peur d’embêter les habitués », et une autre remarque qu’il y a eu « beaucoup d’améliorations depuis un an ».

Vos suggestions pour aider le centre de soins

Vos idées pour améliorer la réalisation des tâches

  • Un affichage présentant comment faire chaque tâche (mode d’emploi de…), un livret d’accueil plus exhaustif, un plan pour trouver le matériel. Pourquoi pas organiser une journée fixe dédiée à la formation de bénévoles…
  • Peut-être faire un tableaux des tâches à effectuer dans la journée, je crois qu’il y en a un mais il faudrait qu’il soit plus clair, ou alors l’expliquer plus clairement. Malgré ça, je n’ai jamais été perdue car il suffit de demander à quelqu’un et on est vite aiguillé 🙂
  • Afin d’éviter l’affluence de bénévoles ou leur absence parfois, sans pour autant devenir trop rigides, on pourrait proposer un planning afin que le centre ait du monde pour aider quand c’est nécessaire. Faire aussi un tableau via le site pour expliquer quels sont les besoins matériels (tissus, cages, plats,etc)

Nous sommes actuellement en pleine réflexion à propos des points soulevés par les deux bénévoles, nous vous tiendrons au courant de notre avancée, bien sûr.
Quant au planning vous pouvez désormais y avoir accès ici.

Vos idées pour améliorer la promotion de l’association

  • Mettre à disposition des bénévoles des petites brochures de présentation du centre pour relayer dans les villes de résidence (ex : salles d’attente de vétérinaires et médecins, magasins bio, offices de tourisme, etc)

A ce propos, nous sommes déjà en train de concevoir un flyer informant des bons gestes à effectuer face à un animal sauvage en détresse et un livret plus exhaustif sur le sujet.

  • Développer la présence de l’association aux salons & manifestations en dehors du 56, et proposer du merchandising (je n’ai jamais pu rien acheter malgré ma demande)

Nous participons déjà à des manifestations publiques en dehors du 56 (Festival Natur’Armor 22, Festival Braspart 29), et nous espérons pouvoir en faire plus grâce à l’acquisition d’un nouveau camion, mais surtout grâce à l’investissement dé bénévoles prêts à tenir des stands avec nous !
Nous réfléchissons à créer une boutique en ligne mais c’est un travail très prenant. Il est néanmoins possible d’acheter sur place, en fonction des stocks, ou lorsque nous nous déplaçons pour des rencontres publiques.

  • Contact avec les municipalités, Lorient agglomération et autres, pour une parution dans les bulletins municipaux et territoriaux. Articles de fond dans la presse (écrite et parlée) régionale et nationale .

Nous avons déjà un partenariat avec Lorient Agglomération. En revanche, paraître dans les bulletins municipaux alentours est une chose sur laquelle nous devons effectivement nous pencher.
Quand aux articles de presse, il en paraît régulièrement (Télégramme et Ouest-France), mais pour toucher la presse nationale il faudrait certainement s’y atteler plus amplement. Si un bénévole est volontaire pour le faire ?

  • Les animations de sensibilisations (grand public et scolaire) style animation nature, car mieux observer le milieu naturel c’est mieux le connaître et donc mieux le protéger.

C’est une très bonne idée (que nous avons déjà), mais qui nécessite du personnel pour mettre en place et surtout pour encadrer de telles sorties natures.
Nous réalisons également des interventions dans des écoles et centres de loisirs locaux, mais encore une fois, il nous faut des gens motivés pour nous accompagner car le centre de soins est un travail qui accapare beaucoup de monde.

  • Promotion de l’association auprès des lycées ou fac du coin, ou organiser des sorties nature pour dont les profits qui irait a l’association ?

Même réponse que précédemment.

  • Organisation d’événements ou participation à des événements

Nous faisons déjà ce genre de chose (en 2019 nous avons participé à 8 événements publics).
Nous organisons également des opérations caddies et un bénévole organise ponctuellement des concerts au profit de l’association. Nous avions prévu un ciné-débat à Vannes et une exposition photo à Auray, mais le covid-19 en a décidé autrement.

  • Affiche dans les lieux publics, réseaux sociaux, être présent sur des événements comme des trocs et puces, dans des galeries marchandes ect…

Participer à des brocantes, trocs et marchés aux puces pourrait être une bonne idée.
A réfléchir !

  • Les mairies (services techniques) sont-elles vos partenaires ? Être présents aux forums d’association (se faire connaître et recruter de nouveaux membres…)
  • Continuer à convier la presse ou les radios. Flècher davantage à partir du centre de Languidic voire une pancarte sur la voie express.

Vos idées de projets à mener

  • Création d’une cagnotte en ligne à partager sur les réseaux sociaux : cotiz’up est un site qui permet de créer une cagnotte pour financer toutes sorte de projet. Une fois la cagnotte créer, tout le monde peut participer. Il suffit alors de partager le lien de la cagnotte sur Facebook, Instagram ou tout autre réseau. Cela pourrait représenter un soutien financier supplémentaire pour l’association.
  • Réaliser un petit reportage sur le centre, que l’on pourrait par la suite diffuser sur YouTube, permettrait aux donneurs potentiels d’avoir une vision concrète de l’activité de l’association, ce qui faciliterait les dons et et sensibiliserai le public.

Si vous pensez que ces projets seraient utiles, je serais très heureuse de participer à leur réalisation.

Concernant la cagnotte, nous en réalisons quand nous avons des projets concrets à financer (En 2018 pour des volières, en 2020 pour un camion floqué aux couleurs de l’association).
Pour ce qui est du reportage, nous en avons déjà bénéficié (France3, Animal360, une bénévole…), mais ce serait avec plaisir que nous collaborerions avec vous pour en réaliser un ou plusieurs autres !

  • Je vous aurais bien proposé de tenir un stand à la BioZone mais j’organise le même week- end un festival de musique à Laurenan (22). Je vous avais déjà dédié un petite expo créé par Benjamin. Je serais ravi de le refaire cette année.

S’il a lieu tous les ans, nous nous renseignerons !

Ce que vous pensez de la Garzette

Plus de la moitié des répondants sont d’accord pour dire que la Garzette est une initiative utile en faveur des bénévoles, ce qui suffit a justifier que nous continuons à vous l’envoyer. Néanmoins, 26,7 % pensent que la Garzette est inutile. Nous espérons savoir pourquoi.

Vos suggestions d’amélioration

« Montrer plus de monde : les services civiques, les bénévoles, les membres et faire des portraits/interviews ».

Vos avis et ressentis divers

« Quand je suis venue l’été dernier les équipes étaient à bout, trop d’animaux pas assez de temps a leur consacrer et du coup beaucoup de pertes. L’accueil avait été plus froid et distant. Pas de formation réelle de leur part car pas de temps. Il fallait vraiment dire tous les jours « Ouhou, je suis là, je veux faire quelque chose. » L’ambiance n’était pas du tout au rendez vous… mais les animaux restent la priorité ! Mais je peux comprendre que certain(e)s soient démotivés. »

Effectivement, entre mai et fin août, l’activité au centre de soins est extrêmement intense. Il y a beaucoup d’animaux à accueillir, à soigner, beaucoup de choses à gérer, et nous avons besoin de beaucoup de personnes motivées pour aider, mais nous avons peu de temps à consacrer à la formation à cause des raisons précédemment citées.
Néanmoins, nous comptons mettre en place une formation sur rendez-vous qui permettra d’éviter ces désagréments.

Résultat du forum des bénévoles
Merci de partager l'info et faire connaître notre association !