Amis humains, vous appréciez mon petit air mignon et ma queue en panache. Mais me connaissez-vous vraiment ? Faisons les présentations avec l’Écureuil roux (Sciurus vulgarie).

Écureuil roux

Avec mes 350 g en moyenne, je suis le plus gros des rongeurs des milieux arboricoles et le seul écureuil indigène (c’est-à-dire originaire de France). Ne me confondez pas avec mon cousin d’Amérique, l’Ecureuil gris (Sciurus carolinensis) qui me pique ma place.

On me rencontre dans toute la France, dans les bois, les forêts, les parcs et les grands jardins boisés. Comme vous le savez, je suis super bon en accrobranche : j’escalade et je saute d’arbre en arbre, grâce à mon squelette léger et mes longues griffes. Ce qu’on sait moins, c’est que je suis aussi un très bon nageur !

 

Je suis diurne, donc plus facile à observer que mes voisines les chouettes. Je n’hiberne pas mais, comme vous, je reste blotti dans mon nid quand il fait trop froid (ou trop chaud) ! Mon activité principale est la recherche de nourriture. Grâce à mon odorat développé et ma perception des couleurs, je retrouve toujours mes provisions cachées. Je ne suis pas difficile et j’adapte mon alimentation aux disponibilités en nourriture. J’aime un tas de choses : graines de conifères, faînes, châtaignes, glands, noisettes, noix…, mais aussi les champignons, l’écorce des arbres et les bourgeons. Il m’arrive aussi de manger des cerises, des insectes ou des escargots. Bon j’avoue que, de temps en temps, je vais aussi chiper un œuf dans le nid d’à côté.

Écureuil roux en soins

Mes copains et moi sommes des solitaires, excepté pendant les deux périodes de reproduction en hiver (décembre à janvier) et au printemps (il faut bien perpétuer l’espèce). Pour accueillir les petits nouveaux, je construis un nid (de 12 à 16 cm de diamètre) en hauteur dans les arbres. Je récolte des branches, de la mousse et de l’herbe pour qu’il soit bien douillet. Parfois, il m’arrive de squatter un arbre creux ou un vieux nid de Corneille noire.

Ma compagne met bas généralement 3 à 4 petits, entre février et avril puis entre mai et août. Ils naissent sans poils, sourds et aveugles. Ils ne sont pas bien gros : entre 8 et 12 g. Leur maman les allaitera environ 2 mois. Les jeunes resteront quelques mois à proximité du nid, puis entameront leur vie de célibataire.

 

Nous vivons entre 6 à 7 ans. Enfin, ça c’est sans compter tous les dangers qui rôdent autour de nous. On a bien quelques prédateurs naturels (la Martre des pins et les rapaces diurnes), mais ce qui déciment nos effectifs, ce sont : le trafic routier, l’abattage des arbres pendant la période de reproduction, vos chiens et vos chats !

Si vous m’aimez bien, faites attention à moi et à mes voisins !

 

Note de l’auteur : Malgré son statut « d’espèce protégée » depuis plus d’une trentaine d’années, les densités de l’Écureuil roux demeurent faibles excepté dans les habitats les plus favorables, dans les jardins à proximité des habitations, et dans certains parcs urbains.

 

Portrait d’animal : L’Ecureuil roux
Merci de partager l'info et faire connaître notre association !
Étiqueté avec :