L’image du jour. Un phoque mal en point sauvé à Languidic (Morbihan)

Découverte échouée en Gironde, âgée d’à peine trois mois, une femelle phoque a été sauvée au centre de sauvegarde de la faune sauvage Volée de Piafs, à Languidic (Morbihan). Là-bas, mise sous antibios, elle a bien repris du gras de la bête, montant en deux mois de 16 kg à 27 kg.

Un phoque, pour faire simple, c’est une sorte de saucisse Hénaff mastoc, avec en sus dents, palmes et regard de labrador. Au sec, ça repte dans un style plutôt baroque et balourd. Alors, pour se dresser dans cette posture cocasse de toutou très curieux, il faut que cette toute jeune femelle soit à bloc. Au top de sa forme ! Or, c’est une survivante.

Mise sous antibios

Elle a été découverte échouée le 2 janvier en Gironde, âgée d’à peine trois mois. Victime d’une infection interne sur un os de patte. Et portant de multiples morsures de chiens sur la tête, le dos, les nageoires… Bien que la jugeant quasi condamnée, le Centre de recherche sur les mammifères marins de La Rochelle l’a transférée le 5 janvier au centre de sauvegarde de la faune sauvage Volée de Piafs, à Languidic (Morbihan). Où, mise sous antibios, elle a bien repris du gras de la bête, montant en deux mois de 16 kg à 27 kg.

Aussi vive que du rock’n’roll

Mais si elle est aussi vive que du rock’n’roll, et si deux bactéries ont jeté l’éponge, une radio prise hier à la clinique vétérinaire de Languidic a montré qu’un staphylocoque discret lui grignote encore un métatarse. Une petite amputation n’est pas exclue. Le séjour à la campagne est prolongé.

Ouest France – 28 février 2017
Merci de partager l'info et faire connaître notre association !
Étiqueté avec :