La prise en charge d’un animal en détresse coûte en moyenne 110 € à l’association. L’accueil d’un animal est effectué gratuitement par l’association. Aucun frais n’est demandé au découvreur. En échange, nous lui proposons de devenir adhérent ou donateur. Car c’est grâce à leur générosité ainsi que celle de nos partenaires financiers que nous pouvons continuer notre mission.

coût accueil d'un animal

Voici donc une petite explication sur l’utilisation des dons et des fonds que nous recevons et leur affectation.

 

L’utilisation première : les soins aux animaux

La majorité de l’argent reçu sert à couvrir les frais directement liés aux soins et à l’alimentation des animaux :

  • Petits matériels de nettoyage, de contention ou de soins
  • Consommation d’eau pour le nettoyage des gamelles, ainsi que des cages, box ou bassins
  • Consommation d’électricité, chauffage
  • Nourriture : graines, poissons, croquettes, aliments spécifiques…

Fournitures Volée de piafsUne grande partie de la nourriture (fruits et légumes, croquettes, poissons…) provient de dons en nature de centrales d’achat ou de magasins de distribution. Pour remonter nos stocks, nous faisons également appel à la générosité des habitants de notre territoire, en organisant des opérations caddies. Notre « liste de courses » contient alors toutes sortes de demandes : des aliments pour les animaux, mais aussi des éponges pour le nettoyage des gamelles et des cages ou encore du miel, utilisé pour la cicatrisation des blessures ouvertes.

2 % des financements sont affectés à l’achat de médicaments et produits vétérinaires. Les actes de soins et les autopsies sont réalisés gracieusement par nos partenaires : les cliniques vétérinaires de Languidic et de Brech ainsi que des vétérinaires bénévoles.

 

L’utilisation des dons pour le fonctionnement de l’association

Soins sur oiseauL’argent reçu est également utilisé pour le fonctionnement de l’association. Cela couvre les frais divers (assurance, téléphone, impressions…), mais aussi, et surtout, les charges de personnel.

Celles-ci augmenteront de plus en plus au fil des ans. En effet, nous allons recruter en CDI notre soigneuse chef d’équipe, dont le poste faisait l’objet d’un contrat aidé (CAE de 2016 à 2018). Nous avons également recruté, en 2017, un chargé de développement. Ce poste est financé en partie grâce au soutien de la Région Bretagne dans le cadre du programme régional d’aide à l’emploi associatif. Cette aide nous est allouée pour 3 ans. De plus, quand nos finances nous le permettent, nous recrutons un chargé d’entretien et de gestion du site. Nous aimerions pérenniser également ce poste, indispensable pour la coordination et la mise en œuvre des chantiers d’aménagement du site.

 

Les infrastructures pour améliorer l’accueil des animaux

Avec une augmentation très rapide des animaux accueillis, nous avons dû aménager le site. Nous construisons régulièrement des volières, des enclos ou des cabanons pour le soin et la réhabilitation des animaux. Une partie de ces infrastructures a été financée par nos partenaires : les fondations Nature & Découverte, 30 millions d’amis et Brigitte Bardot. Depuis 2017, nous souhaitons également développer des actions de mécénat pour financer ce type d’aménagement.

Vous en savez à présent un peu plus sur l’utilisation des dons à Volée de piafs. N’hésitez pas à participer à nos actions en devenant adhérent/donateur ou bénévole.

 

Pour voir à quoi ressemble le centre, nous vous invitions à découvrir la vidéo réalisée par Animal 360

 

Utilisation des dons au sein de Volée de piafs
Merci de partager l'info et faire connaître notre association !
Étiqueté avec :