Tempête à Plœmeur. Des oiseaux épuisés arrivent à la côte

 

Conséquence du dernier coup de mer, des oiseaux du large arrivent épuisés à la côte, du côté de Plœmeur.

Ces oiseaux (macareux moines, guillemots de troïl, pingouin tordat…), même fatigués, restent sur la défensive. Attention à leur bec et surtout attention à vos yeux. Si vous choisissez de les recueillir, protégez-vous les mains, par exemple avec des gants de jardinage ou un chiffon épais et surtout n’approchez pas les oiseaux de votre visage.

Dans un récipient et au chaud

Placez-les immédiatement dans un récipient (carton) et dans un endroit chaud (ou mieux, placez une bouteille remplie d’eau chaude dans le carton), car ces animaux ont des températures corporelles normales supérieures à 40°C et ils arrivent ici généralement en très forte hypothermie liée à la perte d’étanchéité de leur plumage.

Contacter le service environnement

Vous pouvez appeler le service environnement de la mairie de Plœmeur : tél. 02 97 86 40 91, ou directement le centre de sauvegarde de la faune sauvage de Languidic* (association Volée de piafs).

Ne pas toucher les oiseaux morts

Pour les oiseaux morts, il ne faut pas les ramasser ni les toucher. Vous pouvez éventuellement noter l’espèce et transmettre l’information par mail au technicien environnement de la commune : sbernier@ploemeur.net. Vérifiez simplement la présence ou l’absence de bagues de suivis scientifiques aux pattes.

* Centre de sauvegarde de la faune sauvage de Languidic Volée de piafs, http://voleedepiafs.eklablog.com (tél. 06 08 98 42 36).

 

Ouest-France – Le 06/02/14
Merci de partager l'info et faire connaître notre association !
Étiqueté avec :